Devenons Semeurs d’Espérance

Qu’il est beau ce récit où l’on retrouve Jésus s’adressant à la femme devant la foule de ceux qui s’apprêtaient à la lapider. Comment mieux dire que le Christ vient faire vivre ceux que la rumeur publique accusait et qui souhaiteraient la faire disparaître.

L’Évangile est clair : cette femme était une pécheresse puisqu’elle avait été prise en flagrant délit d’adultère. Et la loi de Moïse est tout aussi claire : ces femmes là doivent être lapidées !

Et voici que Jésus va envisager une autre logique : il sauve la femme et l’appelle à ne plus pècher. On passe de la condamnation au pardon… et ce faisant, on appelle cette femme à vivre et à vivre mieux ! « Va ! Et désormais ne pèche plus ! »

C’est quand même bizarre que Jésus soit toujours surpris en flagrant délit de vie…. Jamais il n’a condamné ou enfermé qui que ce soit dans un chemin de mort. Il s’est toujours affronté au mal et c’est toujours le mal qui a reculé !

Voilà à quoi nous engage notre vocation de disciple. A toujours nous inscrire dans une logique de vie et même à être des artisans acharnés de vie….

C’est bien le thème choisi pour ce 5ème dimanche de Carême : « Devenons semeurs d’Espérance ».

Prenez donc quelques instants pour vous laisser questionner par le livret du CCFD : quelle société je souhaite voir advenir ? Comment suis-je témoin, rayon et graine d’Espérance autour de moi ?

Car c’est bien ce que nous voulons être à la suite du Jésus : des témoins que le mal et la mort peuvent être vaincus et que donc l’Espérance est toujours possible…

Jean-François Bordarier, curé