Paroisse vivante ? Oui, sans doute !

mais surtout paroisse qui embauche !!

 

Plusieurs fois durant cet été, j’ai entendu des visiteurs, des voisins ou des amis se réjouir de voir combien notre paroisse leur semblait bien vivante… C’est évidemment un compliment que je renvoie à tous ceux qui investissent de leur temps et de leurs compétences pour que les services soient assurés et que beaucoup d’entre nous aient plaisir à se retrouver et à travailler ensemble. 

Une première remarque à ce sujet consiste à nous rappeler qu’une paroisse est une institution un peu particulière : nous sommes là non pas pour servir notre cause mais pour servir la cause d’un autre : le Christ. 

Le but ce n’est pas d’être une « paroisse qui tourne » mais d’être au service du Christ et de l’annonce de l’Évangile aux habitants de Lambersart 

Peut-être penserez-vous « c’est évident ! » Tant mieux, mais c’est une évidence qu’il faut toujours se rappeler parce que ce n’est jamais acquis. Le Pape François nous rappelle cela régulièrement quand il dénonce la paroisse « autoréférencée »…. C’est-à-dire la paroisse qui est en elle-même sa propre fin ! 

Et puis, pour que l’Église demeure vivante chez nous, n’oublions pas de mettre la main à la pâte… une paroisse comme la nôtre ne peut vivre que si nombre de chrétiens s’investissent dans tous les secteurs d’activité : accueil dans les églises et maisons paroissiales, mouvements et services de solidarité, catéchèse, préparation aux sacrements, équipes liturgiques, accompagnement des familles en deuil… sans oublier la vie matérielle et économique… Que chacun s’investisse selon ses goûts et ses possibilités… on a du travail pour tout le monde ! Et ce sera toujours un plaisir d’aider chacun à trouver le créneau qui pourra lui convenir.

Jean-François Bordarier, curé