« Augmente en nous la foi ! »… Une demande abracadabrantesque des disciples ! Comme si la foi, c’était du vocabulaire français qu’il fallait faire ingurgiter à un jeune migrant pour converser avec lui. Alors qu’il s’agit d’une rencontre.

Des connaissances, des connaissances, tu n’en sauras jamais assez !

Non, la foi et la relation que Dieu a avec nous n’est pas de l’ordre de la quantité. »Ce que tu as caché aux savants…. » Chers amis catéchistes, vous avez entendu la réponse de Jésus : il suffit d’une graine de moutarde –pas plus gros qu’un grain de sable- pour déplacer un arbre.

En accueillant les enfants de votre groupe, vous allez leur offrir la possibilité de changer le monde, poussés par l’Esprit. Belle aventure !

Serviteurs de la Parole de Dieu, voilà votre ordre de mission. Dans l’évangile, St Luc compare Dieu à ce maître qui demande d’exécuter ses ordres. Comme pour le mot « commandement », l’expression est piégée.
Il ne s’agit pas d’obéir aveuglement au parcours proposé par la paroisse, le doigt sur la couture du pantalon. Je n’ai rien contre la parcours qui est magnifique !

Il ne s’agit pas d’abord de transmettre des connaissances, même si elles sont utiles. Sinon, nous allons les retrouver au KT pour les Nuls, dans quelques années !

Ce que vous devez mettre en œuvre, c’est que Dieu leur parle en chemin ; c’est permettre à ces enfants de découvrir la foi qui vous anime et que vous désirez ardemment leur transmettre.

Faire l’expérience de la foi, faire l’expérience que Dieu est sur leur chemin. Comme pour les disciples d’Emmaüs.

Et surtout, ce que vous allez permettre –ne l’oubliez jamais !- c’est que ce Dieu, Père, Fils et Esprit, les regarde, leur parle, les aime. Un Dieu tout amour !

Dans la première lecture, Paul vous le dit très bien : « vous rendrez témoignage du don gratuit de Dieu, ce don qui est en vous depuis qu’on vous a imposé les mains, le jour de votre baptême ».

La communauté rassemblée ici et dans toutes les églises de Lambersart vous souhaite une belle aventure et vous remercient d’avoir accepté de la vivre.
Nous vous portons dans la prière fraternelle; nous nous retrouverons pour différentes étapes du parcours de ces jeunes, au cours de cette année. Chacun a, bien sûr, noté les dates des messes familiales.

En vous regardant, je repense à ce passage d’évangile qu’on entend (trop ?) souvent lors des baptêmes : Jésus et les enfants. « Laissez venir à moi ces petits enfants. Le Royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent ».

Regardons-les vivre et prenons-en de la graine !

Belle découverte de ce Royaume auquel nous aspirons : il est déjà là et il est à venir et à construire !

06.10.2019
Christian Pollet
Diacre permanent